Bancs d'essai : les lycéens testent l'université pendant leurs vacances

Le principe est simple : pendant deux jours, les lycéens viennent suivre les mêmes cours que les étudiants. Accueillis leur premier matin par un enseignant ou un étudiant pour leur faire découvrir les lieux et leur emploi du temps, ils enchainent ensuite cours magistraux, travaux dirigés et travaux pratiques.

  1. Dans la peau d'un étudiant : immersion totale
  2. Bancs d'essai en 2017 : une opération qui prend de l'ampleur

Dans la peau d'un étudiant : immersion totale

Les lycéens sont invités à adopter une posture d'étudiant : découverte des amphis et des salles de cours, prise de notes en autonomie...  Accueillis leur premier matin par un enseignant ou un étudiant pour leur faire découvrir les lieux et leur emploi du temps, ils vont ensuite suivre les mêmes cours magistraux, travaux dirigés et travaux pratiques que les étudiants de la filière choisie pendant deux jours complets. L'objectif de l'opération étant de dissiper les a priori que peuvent avoir les lycéens sur l'université grâce à une immersion totale, transparente et de dissiper ainsi les éventuels a priori.

Bancs d'essai permet aussi aux lycéens de découvrir le contenu des formations, d'échanger avec les enseignants, les étudiants et les aident ainsi à valider ou modifier leur choix d'orientation post-bac.

Bancs d'essai en 2017 : une opération qui prend de l'ampleur

Répartis en droit, économie-gestion, philosophie, sciences de la vie, physique-chimie, mathématiques et PACES, 170 élèves sont venus passer 2 jours sur les campus Rennes 1 pendant les vacances de février 2017.

A titre de comparaison, la première édition, en 2015, avait permis d'accueillir 90 lycéens. Avec deux sessions par an (vacances d'automne et de février) et quasiment le double de participants par session, Bancs d'essai séduit les proviseurs, rassure les lycéens... et leurs parents !