Licence Droit

Le devenir à 6 mois des diplômés 2017

  1. Les chiffres clés
  2. La situation au 1er mars 2018
  3. Les poursuites d’études après la licence
  4. Motifs d’interruption des études
  5. L'insertion professionnelle

Les chiffres clés

96,2%

Taux global de poursuite d’études

89,8%

Taux de poursuite d’études en master

 

 

La situation au 1er mars 2018


 

Les poursuites d’études après la licence

 
Pour connaitre le détail des formations suivies, consultez le document PDF disponible dans la rubrique "Téléchargement".
 

Motifs d’interruption des études

 
Motifs d’interruption des études
Souhait de faire une pause 5
Souhait de travailler 4
Lassé des études 3
Raisons financières 3
Reprise de l'emploi précédent 3
Obtention d'un concours 1
Opportunité d'emploi 1
Refusé dans une formation 1
Pense avoir un niveau insuffisant 1
Pas osé à cause de la sélection en M1 1

 

L'insertion professionnelle

Parmi les 18 diplômés n’ayant pas poursuivi d’études après la licence de Droit (et dont la situation est connue), 9 sont en emploi six mois après, 6 sont en recherche d'emploi et 3 sont en inactivité. Voici les principales caractéristiques des emplois occupés par les diplômés en formation initiale (n=6).

 
Contrat
CDI 1
CDD 2
Intérimaire 1
Service civique 1
Contrat étranger 1
Temps de travail
Temps plein 4
Temps partiel 2
 
Statut
Cadre, ingé./Cat.A -
Tech., prof. int./Cat.B -
Employé, ouvrier/Cat. C 6
Salaire net mensuel
Minimum 1 100 €
Moyen -
Maximum 1 400 €
Médian -
 
Adéquation avec la licence
Tout à fait en adéquation -
Plutôt en adéquation 1
Peu en adéquation 1
Pas du tout en adéquation 4
Emploi d’attente
Oui 5
Non 1

Quelques exemples de métiers exercés par les diplômés :
Conseiller de vente, Equipier, Gendarme adjoint volontaire, Manutentionnaire, Secrétaire médical...